Les Infos anciennes archives

LesInfos 0921

17 Jun 2011

Les Infos 09-21 du 24 décembre 2009

Laitues : dérogation pour le traitement des semences contre les pucerons (SDQPV)
Cet automne, des attaques croissantes de pucerons ont contourné les résistances variétales utilisées ces dernières années. Toute la filière de la salade 4° gamme (producteurs, organisations de producteurs, fabricants, producteurs de plants, producteurs de semences) s’est mobilisée en collaboration avec ForumPhyto. Suite à la demande portée officiellement par Légumes de France, les pouvoirs publics viennent d’accorder une dérogation permettant d’enrober les semences de laitue avec l’insecticide systémique Cruiser 600FS. Les producteurs avaient besoin de cette protection pour s’engager pour la prochaine saison. Les producteurs de plants peuvent pour cette campagne être dans des conditions loyales de concurrence avec leurs collègues européens.

Les activités de l’EFSA expliquées dans « EFSA in focus »
L’EFSA rend régulièrement compte en ligne de ses activités. « EFSA in focus Plants » n°5 (in english) comporte quelques nouvelles intéressantes concernant les produits phytopharmaceutiques :
Résumé du dernier rapport de l’EFSA sur les résidus, travaux de l’EFSA pour une évaluation scientifique des effets cumulatifs des pesticides, proposition de l’EFSA pour une nouvelle analyse de risque aigu pour les pesticides (concerne surtout les applicateurs),  liens vers les opinions de l’EFSA concernant les annexes 2 et 3 de la directive 91/414, sur les LMR de certaines substances actives, vers le rapport annuel sur les résidus, etc.

Information scientifique sur les mycotoxines et les toxiques naturels végétaux (EFSA)
Un rapport scientifique (in english) (« Scientific information on mycotoxins and natural plant toxicants ») a été remis à l’EFSA. Il représente « l’état de l’art » en matière de mycotoxines et toxiques naturels végétaux : analyses détaillées de risque, méthodes d’analyses et échantillonnage, pharmacocinétique, plans de surveillance…

Rapport sur les résidus au Royaume-Uni (PRC)
Le PRC (Pesticide Residues Committee) vient de publier son rapport sur les résidus de pesticides dans l’alimentation pendant le 2° trimestre 2009. Le rapport inclut des tables détaillées de résultats par matière active, par commodité et par origine. Un annexe liste toutes les analyses mentionnant même les fabricants, les marques et les magasins où le prélèvement a été fait.

Allemagne : altises du colza résistantes aux pyréthrinoïdes (Ministère des affaires étrangères)
Selon le bulletin électronique du Ministère des affaires étrangères, les altises du colza deviennent résistantes aux pyréthrinoïdes. « La situation semble complexe puisqu’aucun autre type de pesticides n’est actuellement autorisé pour lutter contre les altises du colza. » « « Il nous faut rapidement trouver des solutions. A l’heure actuelle nous ignorons cependant quelle forme celles-ci pourraient prendre », conclut le Dr. Heimbach. »

La démarche Eco-acteurs de BASF Agro (Campagnes et Environnement)
Outils d’aide à la décision,
sensibilisation des agriculteurs et technico-commerciaux, couverts végétaux pour les abeilles, formation : telle est la démarche Eco-acteurs initiée par la firme BASF Agro. Bilan de un an de démarche dans Campagnes et Environnement.

Cruiser à nouveau autorisé pour un an : réactions en chaîne…
Sur la base d’un avis de l’AFSSA , le Cruiser est une nouvelle fois autorisé pour un an (voir communiqué du ministère de l’Agriculture).
Terre-Net
souligne l’indignation de C Terrain, président de l’AGPM : « Soit le produit est dangereux et il faut l’interdire, soit il a démontré sa sûreté vis-à-vis des abeilles et il doit être homologué pour 10 ans comme tout autre produit de protection des cultures ». P Pinta, président d’Orama (Union des grandes cultures de la FNSEA) estime que cette décision « frise le ridicule » (source France Agricole).
Agri-Salon
relève la « grosse déception des écolos et des apiculteurs ». En particulier, A Gossement, porte-parole de FNE, déclare : « ça sert à quoi d’inscrire le principe de précaution dans la constitution si c’est pour en arriver là ».  Voir également le site de BioAddict

Le « ver du cotonnier » attaque les cultures maraîchères en Corse
« Spodoptera littoralis », lépidoptère qui porte plusieurs noms communs comme « le ver du cotonnier », « la noctuelle méditerranéenne », etc., provoque des dégâts inquiétants sur les cultures maraîchères en Corse et n’est pas facile à combattre du fait de la succession rapide des générations. Voir le site du Fredon Corse.

Colloque IBMA : Pour la « protection intégrée » des cultures
IBMA est l’Association des fabricants de produits de protection biologique des plantes. Dans l’atmosphère d’Ecophyto, elle a organisé en le 17 décembre 2009 son 1° colloque sur la protection intégrée : « Vers une nouvelle façon d’appréhender et de gérer la santé des plantes ».
La présentation de BJ Blum (IBMA) est centrée sur l’avenir prometteur de la protection intégrée et donc des moyens biologiques de protection des plantes.
Jean-Louis Bernard, Académie d’Agriculture
, a montré les progrès déjà fait matière de protection intégrée, les difficultés à surmonter pour une application plus sytématique.
Témoignages de Philippe Martin, céréalier ; Jean-Luc Olivier, maraîcherDaniel Sauvaître, arboriculteur ; Domaine Bourgeois, viticulteur (5MO).
Les témoignages montrent la mise en œuvre déjà effective en agriculture de la protection intégrée, la nécessité de développer la recherche pour des « produits de synthèse soft pour l’homme et pour les auxiliaires » (JL Olivier) et une complémentarité entre protections « chimique » et « biologique ». Selon Daniel Sauvaître : « Les méthodes de bio contrôle sont autant de méthodes complémentaires aux produits phytosanitaires mais rarement alternatives »

Questions de parlementaires
Quelques questions de parlementaires et les réponses des ministères de l’agriculture ou de l’environnement.
– Distorsions en protection phyto des fruits et légumes
: J Bignon et G Teissier à l’Assemblée Nationale
Impasse phytosanitaire en châtaignes : S Pinel à l’Assemblée Nationale
– Engrais foliaire en tant que protection phytosanitaire ?
: F Hillmeyer à l’Assemblée Nationale
– Demande d’abrogation de l’autorisation du Roundup :
A Fauconnier au Sénat
– Fraises espagnoles et traitements phytosanitaires
: L Degauchy à l’Assemblée Nationale
– Surmortalité des abeilles
: S Demilly et Y Lachaud à l’Assemblée Nationale
Insecticide Cruiser et apiculteurs : F St Léger à l’Assemblée Nationale
– Inquiétude des apiculteurs
: A Lefèvre au Sénat
Volume utilisé de produits phytopharmaceutiques et biocides : A Chassaigne à l’Assemblée Nationale
Lutte conte la chrysomèle du maïs : T Repentin au Sénat
Aides à l’agriculture biologique : P Cardo à l’Assemblée Nationale
Lutte contre les mycotoxines dans les aliments : B Poletti à l’Assemblée Nationale
Lutte contre des mycotoxines spécifiques (TDT, DON) : B Poletti à l’Assemblée Nationale

Le Plan Ecophyto2018 vu par E Soubeyran (SDQPV) (Phytoma)
Emmanuelle Soubeyran, sous-directrice de la protection des végétaux au Ministère de l’agriculture, est en charge de la coordination pour l’application d’EcoPhyto 2018. La revue Phytoma lui a accordé un long interview, accompagné d’explications sur l’activité de la SDQPV, en particulier sur les usages orphelins.

« L’homologation des pesticides, parent pauvre de l’agriculture marocaine » (Info Maroc)
Blocages, manques de moyens humains : les listes d’attente s’allongent pour obtenir une homologation au Maroc. Description concrète de la situation dans cet article d’Info-Maroc. Extrait : « Si l’on admet que la santé animale, la santé des végétaux est aussi importante que les soins prodigués au humains qui se nourrissent de leurs produits, pourquoi, dès lors, ne pas mettre à la disposition de ce service, les mêmes moyens que ceux dont dispose la Direction du Médicament relevant du ministère de la santé. »

Résidus sur fruits et légumes en Nouvelle-Zélande : du bruit dans les médias
Alison White, chercheuse pour « Safe Food Campaign » (ONG anti-pesticides), fait beaucoup de bruit en Nouvelle-Zélande en ayant classé les fruits et légumes en fonction de leur niveau de résidus. Elle conteste les ré-assurances de l’Autorité de sécurité des aliments. Voir par exemple article du NZHerald (in english).
Voir page de l’Autorité de Sécurité des Aliments (NZFSA) (in english)

Réchauffement climatique : les erreurs du GIEC(Suite)
V Courtillot a participé à l’analyse du Forum de Copenhague au 7-10 de France-Inter le 07 décembre 2009 avec la même pédagogie, réfutant les conclusions du GIEC, que celle mentionnée dans Les Infos 0919.
Laurent Cabrol, météorologue, avec une position proche insiste surtout à TV Agri sur la variabilité historique du climat et sur le autres causes possibles de réchauffement. Nous avions déjà signalé son livre « Climat : Et si la terre s’en sortait toute seule » (Ed Le Cherche Midi) dans les Infos 0807.