Bonnes pratiques, Protection intégrée

Biofumigation : mise en œuvre, coût, impact environnemental (journée PIC Lèg)

15 Oct 2011

La biofumigation était le thème de cette journée du Groupement d’Intérêt Scientifique PicLég organisée début 2011. « La biofumigation est la suppression de maladies et ravageurs du sol par la libération de composés toxiques suite à l’incorporation de tissus végétaux ». P Lucas, INRA, est l’auteur de cette définition, mentionnée dans sa présentation « Biofumigation, état des connaissances », essentielle pour bien comprendre les enjeux.

Les crucifères et les alliacées sont les pistes majeures étudiées. Après enfouissement, les glucosinolates des crucifères se transforment en Iso-Thiocyanates, qui peuvent contribuer à maîtriser les parasites du sol.

Toutes les présentations de cette journée sont maintenant disponibles sur le site de PicLég.

Les principales conclusions de la journée : La biofumigation est une perspective intéressante, mais à l’état de recherche plus que de mise en pratique généralisée. Elle pose en effet quelques problèmes spécifiques : maîtrise de dose libérée, donc de l’efficacité ; écotoxicité à maîtriser (par exemple vers de terre), même si par son aspect engrais vert elle favorise globalement la vie du sol ; Extrapolation et mise en œuvre sur le terrain parfois difficiles ; Nécessité d’une adaptation selon les circonstances locales, le parasite visé, la culture à protéger, etc. ;