Divers, Veille sociétale

1700 pommiers vandalisés par des anti-pesticides en Corrèze : la profession mobilisée

30 May 2014

Suite au saccage de 1700 pommiers en Corrèze (voir ici sur ForumPhyto), la presse relate les faits et les professionnels se mobilisent. Ils étaient 200 producteurs et salariés selon l’Association Pommes du Limousin (APL) à soutenir leur collègue touché lors du point presse du 30 mai.

Dans un communiqué de presse, l’APL cite son président Christian Favart : « Accuser à tort et en permanence les pomiculteurs de ne pas respecter l’environnement comme le font certaines associations écologistes libèrent certains individus de leur inhibition. Le monde agricole constate un sentiment d’impunité dans d’autres affaires de vandalisme ce qui encourage ces mêmes individus. Tous les pomiculteurs se tournent désormais vers la Préfecture pour que toute la lumière soit faite sur cette destruction et que les coupables soient retrouvés et jugés »

La presse professionnelle et grand public rend compte des faits.

Sous le titre « Corrèze: 1.700 pommiers saccagés dans une possible action « anti-pesticides » », l’AFP rend brièvement compte des faits.

Pour Végétable, « le mystère reste entier ce 28 mai, car si les auteurs du sinistre ont laissé des revendications à caractère écologiste, rien ne prouve que ce soient effectivement des écologiste radicalisés qui aient commis cet acte de violence. Et tant que les auteurs ne seront pas retrouvés et confondus, toute chasse aux sorcières ne ferait qu’aggraver la situation. »
Cette modération peut être utile, mais elle ne doit pas faire oublier le climat d’hostilité entretenu en permanence par la succursale locale de Générations Futures depuis plusieurs années qui est une incitation de fait à de tels actes. Il est d’ailleurs à noter que, pour l’instant, Générations Futures brille par son silence

Sur son blog, dans un article intitulé « Etude clinique de quelques effets indésirables de l’écologisme en Corrèze », Daniel Sauvaitre exprime bien l’émotion des arboriculteurs : « Mes collègues arboriculteurs du Limousin sont confrontés ces temps-ci aux conséquences sur les esprits faibles de l’appel au djihad des quelques ayatollahs verts de gris locaux qui ont pignon, plaque, association ou écran sur rue. »

Alambic city, blog d’un viticulteur bouilleur de cru, dit sa profonde solidarité avec le producteur : « Voir son verger ravagé et son travail réduit à néant est un vrai traumatisme. D’autant plus que pour ce producteur âgé de 55 ans, la plantation de jeunes arbres correspondait à la volonté de transmettre son verger à son fils. »

Le 30 mai, Le Figaro titre : « Un étrange groupuscule détruit un millier de pommiers en Corrèze ». Il explique pourquoi « la filière de la pomme est furieuse » et décrit le contexte des « actions judiciaires ou symboliques » menés par certaines associations écologistes.

TF1 est allé sur place le 30 mai et en rend compte dans son 13H (voir de 2mn41s à 4mn35s).
Idem de la part de France 2 dans son 13H
Les reportages montrent, chacun à leur façon, la nature et l’étendue des dégâts, le désarroi du producteur, la mobilisation de la profession et décrit bien les faits et le contexte.
Interviewé par France 2, Nicolas Lambert, représentant de la filière Pommes du Limousin déclare : «  Il faut éviter qu’une psychose s’installe que ce genre de faits puisse se reproduire. (…) on touche à notre outil de travail. Donc on souhaite que l’enquête aboutisse au plus vite. »

140530France2