A la Une, Bio agresseurs émergents, Bonnes pratiques

Contre drosophila suzukii en viticulture : mieux vaut la prévention que le curatif ?

28 Apr 2015

Sous le titre « La lutte insecticide peu efficace », La Vigne, la revue du monde viticole, rend compte des conclusions d’essais menés par l’Agroscope de Changins en Suisse.

1410drosophilaSuzukiiMonViti La lutte insecticide avec spinosad et pyrèthre est insuffisante du fait de leur manque de persistance d’action (mais il ne semble pas y avoir eu de mesure effectuée avec l’acetamiprid dont la persistance est supérieure, ndlr)
« Agroscope conseille d’adapter ses pratiques culturales afin d’augmenter la luminosité et réduire l’humidité au niveau de la grappe (effeuiller pour aérer, piloter les rendements…) ; »
Pour ce qui est de la pourriture acide, l’insecte n’en serait peut-être pas la cause première. « Il y a tellement de facteurs qu’il est difficile de placer le curseur des responsabilités »