A la Une, Divers, Veille sociétale

« Le Monde : « Peu de pesticides dans la campagne présidentielle », peu de jugeote dans la cervelle » (Seppi)

19 Apr 2017

Sous ce titre, Seppi décrypte un article (abonnés) d’Audrey Garric et Martine Valo dans Le Monde censé analyser « la place accordée par les candidats dans leur programme à l’usage des intrants chimiques par l’agriculture. »

Seppi montre des incohérences flagrantes, des oublis importants et toujours un parti pris insupportable. Quelques exemples :

L’agriculture française consommerait « toujours davantage » de pesticides. C’est en contradiction avec les faits. Car « les faits sont têtus. La tendance générale est à la baisse sur le long terme, contrairement à ce que Mmes Garric et Valo affirment. C’est en grande partie le résultat de la science et de la technologie : meilleures connaissances, meilleure formation, meilleurs produits (mais nous serons sans nul doute privés de néonicotinoïdes sous la pression de l’obscurantisme, de l’idéologie… et des manœuvres « politiques »), meilleur matériel. »
C’est aussi en contradiction avec un article co-signé par Audrey Garric en janvier 2017.

L’article du Monde oublie de mentionner l’utilité des pesticides. « Des journalistes, même du titre qui fut de référence en des temps lointains, comprendront-ils un jour que les pesticides ne sont pas une « addiction », mais une nécessité si l’on veut assurer une production en quantité et en qualité, y compris du point de vue des normes sanitaires ? Et y compris en agriculture biologique, grande utilisatrice de pesticides dans certains secteurs comme, précisément, les exemples cités ci-dessus. Ou serait-ce mission impossible que de leur expliquer ? »

Le Monde dire que l’agriculture bio consomme aussi des pesticides. A ce propos, Seppi met fort judicieusement un lien vers une vidéo de ConsoMag de 2011 (que nous avons déjà mentionné ici)

L’analyse des programmes de cinq des candidats est tout aussi contradictoire, oublieuse et de parti pris.
Seppi conclut à juste titre « Un article outrageusement bâclé et, surtout, biaisé. Allô ! Non mais, allô quoi ! Le Monde ! Décodex[1] ! »

1704NoBrainCervelle

[1] Décodex est un outil développé par Le Monde pour juger de la qualité des sources d’information. Intention louable… mais qui devrait commencer par dénoncer la mauvaise qualité de certains articles du Monde !