Les Infos anciennes archives

LesInfos 0908

17 Jun 2011

LesInfos 0908 14 juin 2009

 

 

Assemblée Nationale et Grenelle : Rapport d’information sur les pesticides (A Gest, député)

Ce rapport (également disponible en pdf ) est une synthèse du groupe de travail « environnement » de l’Assemblée Nationale sur le sujet des pesticides. Il est destiné à éclairer les débats parlementaires dans le cadre de l’examen du projet de loi de mise en œuvre du Grenelle de l’environnement.

Ce rapport souligne l’utilité des produits phytosanitaires et leur encadrement législatif déjà contraignant. Il suggère que  « l’objectif de protection de la santé publique doit être privilégié, en améliorant la connaissance des effets des pesticides sur la santé » et que « l’objectif de réduction de 50 % peut être atteint, à condition que sa mise en œuvre respecte quelques principes de bon sens ». En particulier, d’une part « cet objectif doit être rendu compatible avec la sécurité alimentaire du pays » (au sens d’un niveau suffisant de production). D’autre part, « la France ne saurait avancer seule dans le domaine des phytosanitaires, sans concertation avec ses partenaires européens » (autrement dit : attention à ne pas introduire de distorsion de concurrence).

Ce texte, tout à fait lisible et équilibré, mérite toute votre attention.

 

Recueil  « méthodes alternatives » de l’UNILET

L’UNILET (Union Nationale Interfprofessionnelle des Légumes transformés) a édité une brochure récapitulant les méthodes prophylactiques sur pois, haricots, épinards et carottes.

« Face à la réduction des solutions chimiques, ces techniques culturales deviennent incontournables pour l’ensemble des opérateurs de la filière. Elles doivent être incluses dans la stratégie de protection des cultures légumières et combinées aux différentes méthodes de lutte à disposition. Elles seront d’ailleurs reprises et enrichies au fil des prochaines publications techniques de l’UNILET, en particulier au travers du Guide Phytosanitaire, qui évoluera dès 2009 vers un Guide de Protection des Cultures, de plus large portée. »

 

Glyphosate, Bonnes pratiques (UIPP)

L’UIPP (Industries de Protection des Plantes) a édité une brochure « bonnes pratiques d’utilisation du glyphosate en zones agricoles ». Cette brochure, écrite en collaboration avec d’autres partenaires, aborde toutes les utilisations agricoles, y compris sur les cultures pérennes, pour éviter les transferts vers les eaux et gérer les risques de résistances notamment en viticulture. Elle complète donc celle publiée sous égide d’Arvalis, etc. que nous avions mentionnée dans les Infos 0906 et qui était plus particulièrement orientée grandes cultures.

 

Rapprochement AFSSA/AFSSET

L’AFSSA (Agence de Sécurité Sanitaire des Aliments) et l’AFSSET (Agence de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail) sont sur le point de fusionner. Voir l’amendement proposé par le gouvernement dans le cadre de la « RGPP » (simplification administrative). Voir les articles d’Actu-Environnement et de Référence Appro. L’AFSSET gérait déjà l’Observatoire des Résidus de Pesticides (ORP). Comme le dit M Guespereau, directeur de l’AFSSET, cité par Référence Appro : « l’ORP mesure en quelque sorte les pots cassés, alors que l’Afssa gère les dossiers d’autorisation de mise en marché des pesticides. Il n’y a pas de contestation quant à l’intérêt de ces produits mais des doutes quant à leur impact sur l’environnement et la santé au travail. Il est bon qu’il y ait un seul lieu où se gère tout ce sujet ».

 

Raisins de table : MDRGF victime ?

La Fédération des Producteurs de raisins de table assigne en justice le MDRGF. Nous avons déjà rendu compte de cette information dans le Bulletin de Liaison BL0904 et dans les Infos 0903. La semaine dernière, le MDRGF, se posant en victime, a lancé le site  « Ensemble pour les générations Futures » , appelant à la solidarité des internautes. Selon le MDRGF, cité sur le site d’Actu-Environnement : « cette attaque scandaleuse vise simplement à nous faire taire car notre travail dérange tous ceux qui voudraient que rien ne change dans les pratiques agricoles polluantes actuelles. » Voir également Le Journal de l’Environnement.

Alerte-Environnement soutient clairement les raisins de table en relevant que « c’est une opération d’agit-prop que mène actuellement l’association anti-pesticides de François Veillerette ».  Alerte-Environnement remarque à juste titre que « le MDRGF, par un tour de passe-passe médiatique prend la place de la victime » et « a compris que les procès se gagnent dans la rue avant d’être remportés dans le prétoire. »

A l’inverse, pour le moment, la Fédération des Producteurs de Raisins n’a pas mesuré tous ces aspects et ne s’est pas donné les moyens de faire valoir ses arguments sur la place publique.

Agriculture et Environnement note également que le MDRGF se pose en victime … A suivre

 

 

« Eaux usées instructives (et polluées !) » (Santé et Environnement)

Cet article de Santé et Environnement mentionne une étude qui met en évidence la présence en sortie de station d’épuration de substances, dérivant des produits de soin pharmaceutiques et personnels, « particulièrement toxiques pour l’environnement : forte concentration et/ou facteur de caractérisation important. Parmi elles, 10 ne sont pas concernées par la Directive Cadre sur l’eau et ne sont donc actuellement soumises à aucune règlementation. Ces polluants proviennent principalement d’analgésiques quotidiens, de savons, d’antidépresseurs et de parfums. » La pollution la moins en vue n’est pas forcément la plus anodine…

 

Bonnes pratiques phytosanitaires (in english)

Les Bonnes Pratiques Phytosanitaires se déclinent aussi en Australie.  Malgré les différences importantes de contexte, le “Best management Practices” (pdf in English) du « Grains Research and Development Corporation » (GRDC) vaut le détour pour sa revue en détail de la question du vent lors des pulvérisations.

 

Les causes attribuables du Cancer en France (IARC-OMS/WHO)

L’International Agency for Research on Cancer (IARC), lié à la WHO (Organisation Mondiale de la Santé) ont publié « les causes attribuables des cancers en France en 2000 » (4MO, in English), rapport complet et ardu discutant essentiellement du rôle possible des radiations ionisantes. Les autres causes potentielles sont abordés pages 132 sq. Concernant les pesticides (voir page 139 de l’étude), au vu des difficultés statistiques, d’études épidémiologiques comportant des biais, etc. l’étude conclut : « il n’y a pas de preuve de lien entre l’exposition aux pesticides et le risque de cancer chez l’homme ».

 

« Science et technologie : Les journalistes doivent se remettre en cause »

Dans cet article, Michel Deprost, ancien journaliste du Progrès analyse quelques causes du « manque de rigueur » de beaucoup de journalistes « dans le traitement de dossiers scientifiques et techniques » : journalistes « essentiellement issus du moule des lettres, des sciences humaines et sociales », « soupçonneux plus que vigilants vis-à-vis de la science, de la technique, de l’entreprise, des institutions »,etc.

Il appelle le journaliste à « se défaire de ses a priori mais pas de ses valeurs (d’indépendance et de rigueur) », à débattre avec clarté. « Plutôt que de s’ignorer, voire de se mépriser, les deux professions (scientifiques et journalistes) doivent serrer les rangs. »

 

Correctif. Association des industries de bio-pesticides : distinguer BPIA et IBMA

IBMA nous signale une erreur dans les Infos0907 : BPIA est l’association américaine (et non pas internationale) des industries produisant des bio-pesticides. IBMA (International Biocontrol Manufacturers Association) est l’association internationale, dont BPIA est d’ailleurs membre. Avec toutes nos excuses.

 

Bio : consommer ou produire ? (Les Echos)

Selon les Echos du 02 juin, l’agriculture bio a progressé de 5% en 2008 en France, représentant maintenant 2,1% de la Surface Agricole Utilisée. Cette hausse est cependant plus lente que celle du marché. Résultat : « En moyenne 30% de l’alimentation biologique consommée dans l’Hexagone est importée, une proportion qui atteint 60% pour les fruits et légumes ».

 

Officiel : les pommes de terre poussent dans les champs !

Des téléspectateurs britanniques ont porté plainte auprès de l’autorité audiovisuelle britannique contre McCain. Le court clip publicitaire expliquait que « les frites de McCain sont faites de soleil et de pluie, de pommes de terre et d’huile de tournesol. Et rien d’autre. C’est tout bon ».

Les plaignants affirmaient qu’il aurait dû mentionner aussi les produits chimiques utilisés lors de la culture.

Dans son jugement du 03 juin 2009 (in english), l’ASA (autorité audiovisuelle) a donné raison à McCain.

 

Antennes-relais : difficiles explications

Cette vidéo interviewe des voisins dont les troubles sont provoqués par des antennes… qui n’émettent pas !

Anne Perrin, sur le site de l’AFIS, donne des pistes pour « s’y retrouver dans l’information » sur les antennes-relais. La difficulté vient, selon elle, du fait que l’information scientifique « est par nature non sensationnelle ». « C’est aux politiques et aux élus locaux de faire la part des choses pour décider de l’attitude à adopter face à l’absence de certitude et aux inquiétudes des citoyens. » Mais en ont-ils le courage ?