Les Infos anciennes archives

LesInfos 1004

17 Jun 2011

Les Infos 10-04 du 3 mars 2010

Etats généraux du sanitaire (DGAL)
En janvier, « Bruno Le Maire a ouvert les États généraux du sanitaire. Pendant trois mois, des professionnels agricoles, des experts du monde vétérinaire et des scientifiques procéderont à un état des lieux de l’organisation sanitaire française afin de définir un dispositif adapté aux nouvelles menaces. »  Deux groupes de travail concernent la santé végétale : « la sécurité dans le domaine phytosanitaire » et « le financement des mesures, l’assurance, la mutualisation et la protection économique des filières. »

Voyage au pays de l’expertise (G Pascal, AFIS)
Gérard Pascal, expert reconnu en « risque sanitaire lié à l’alimentation », montre ce que sont concrètement l’expertise et les experts. Extrait : « L’indépendance d’un expert me semble une notion illusoire ; personne n’est indépendant, on vient de quelque part, avec sa culture, son milieu, sa formation ; on peut attendre l’impartialité, mais pas l’indépendance. C’est donc la transparence (…) qui est essentielle. Les activistes de certaines associations ne sont évidemment pas indépendants non plus. L’auto-proclamation d’indépendance de leur part est insupportable et inacceptable. ». Une lecture complète de l’article vaut le détour.
Voir également article de G Pascal en 1999 sur les résidus de pesticides dans l’alimentation.
Voir également long article du Comité d’Ethique (Comets) du CNRS de 2005 : Ethique et expertise scientifique

Questions de parlementaires
Quelques questions de parlementaires et les réponses des ministères de l’agriculture ou de l’environnement.
– Epandage aérien de deltaméthrine et chrysomèle
: R Mazuir au Sénat
– Usages non pourvus en fruits et légumes
: J Le Nay à l’Assemblée Nationale
– Usages non pourvus en fruits et légumes (soufre)
: M Bécot au Sénat
Usages non pourvus contre les nuisibles : M Bécot au Sénat, C Quéré et B Perrut à l’Assemblée Nationale
LMRs de l’UE et sécurité des aliments : S Ghali au Sénat et W Dumas à l’Assemblée Nationale
Réduction des LMRs et impact sur les filières : P Morel-A-L’Huissier à l’Assemblée Nationale
– Nocivité de certains herbicides (Roundup)
: D Percheron au Sénat et D Bousquet à l’Assemblée Nationale
Jus d’ail comme herbicide ? : O Christensen (réponse in english) au Parlement Européen
Fusion AFSSA-AFSSET : MF Pérol-Dumont à l’Assemblée Nationale
Engagements du Grenelle et usages orphelins en fruits et légumes : M Le Fur à l’Assemblée Nationale
Réduction de l’usage des produits phytosanitaires : P Got à l’Assemblée Nationale
– Syndrome de sensibilité chimique multiple
: O Rossi (réponse in english) au Parlement Européen
Substitution du formaldéhyde pour la conservation des corps : JP Grand à l’Assemblée Nationale
– Lutte contre le frelon asiatique
: JP Dupré et A Marc à l’Assemblée Nationale
– Mortalité des abeilles (causes plurifactorielles)
: B Perrut et B Carayon à l’Assemblée Nationale
Mortalité des abeilles (fongicide) : E Blanc à l’Assemblée Nationale
Mortalité des abeilles (Deltaméthrine) : G Fischer au Sénat
Autorisation du Cruiser : M André au Sénat

 

Conférence GlobalGap à Athènes : qqs présentations
La conférence GlobalGap d’Athènes de novembre 2009 a été de nouveau l’occasion d’aborder la question des exigences extra-règlementaires des grandes enseignes de la distribution et celle des usages orphelins.
Usages orphelins :

La question des usages orphelins a été abordée dans toutes les tables rondes sur la protection phytosanitaire.La proposition du CPWG (groupe de travail sur la protection phytosanitaire) sur les usages orphelins a été présentée et discutée.
Exigences extra-réglementaires sur les résidus (LMR privées…) :
Michael Scannel (DG Sanco)
(in english)
a fortement insisté pour que les distributeurs ne fassent pas de surenchères, source de confusion pour le consommateur, de distorsions et d’entraves au commerce.
Autres points :
Résidus, LMR et limite de notification : Dionysios Vlachos, ministère de l’agriculture de Grèce (in english)
a exposé la procédure appliquée en Grèce quand un dépassement de LMR (limite maximum de résidus) est constaté, et sur quelle base les autorités grecques décident de notifier ou non au RASFF (système d’alerte rapide de l’UE). « Les LMR ne sont pas des limites toxicologiques ». Lorsqu’il y a dépassement de LMR,  il faut donc effectuer une analyse de risque basée sur la dose de référence aiguë (ARfD).

Fusion AFSSA-AFSSET : l’enjeu de l’indépendance de l’expertise (Le Monde)
Sous le titre « La France restructure son expertise sanitaire », Le Monde rapporte les inquiétudes de certains syndicats et organisations non-gouvernementales concernant la fusion AFSSA-AFSSET et les réponses qui y sont apportées.

Sharka en Rhône-Alpes : responsabilité de l’INRA ?
Le Virus Sharka est une maladie particulièrement grave pour les vergers de fruits à noyau (pêche, abricot, prune…). Des arboriculteurs essentiellement de la Drôme, ont entamé une procédure judiciaire contre l’Inra, l’accusant d’avoir malencontreusement contaminé leurs vergers avec le virus de la sharka.
Voir articles d’Agri-Salon, du Dauphiné, et de Midi Libre.

Usages orphelins en Viticulture (Viti-net)
Sous le titre « réglementation phytosanitaire, le Grenelle prend ses quartiers », Viti-net rend compte de l’intervention de J Grosman, DGAL, à Euroviti en décembre dernier. Les usage orphelins (maladies sans solution) en viticulture sont listés : Esca, traitements des plants et boutures, flavescence dorée….
La Commission Usages Orphelins, lancée par la DGAL en 2008, travaille à la résolution de ces problèmes

Eco-production en horticulture (Astredhor)
Sur le thème de l’éco-production en horticulture, les Journées techniques de l’Astredhor se sont déroulées en janvier à Nancy. Les vidéos des interventions sont disponibles sur le site d’Astredhor. JM Pelt, sous des dehors consensuels, a développé ses vues, de fait assez marquées par « l’écologie profonde »… Les autres interventions sont plutôt orientées sur les aspects plus techniques et opérationnels pour les entreprises.
Voir également le compte-rendu résumé de ces journées dans la Gazette de l’ACTA.

« La vie en vert, deux fois plus chère pour les pauvres » (l’Expansion)
Sous ce titre
, l’Expansion, revue économique, expose des calculs qui « montrent que la facture verte aggrave la fracture sociale ». Et, en plus, « l’Etat se charge d’aggraver encore les écarts avec une politique environnementale qui n’a pas du tout intégré la question sociale, au risque d’accentuer l’hostilité des plus modestes aux discours moralistes sur le climat, et donc de devenir inefficace. »
Concernant la taxe carbone et sa compensation en discussion, « les mieux lotis seront sans conteste les ménages urbains de centre-ville sans voiture. Au contraire, les ruraux, éloignés de leur lieu de travail et sans transports en commun proches, seront clairement perdants. »

The future of food (videos in english) (USC Canada)
« The future of food » (le futur de l’alimentation ) est une série de vidéos d’expériences de développement agricole dans des pays tels que Mali et Népal. La vidéo d’introduction à cette série est une histoire rapide de l’agriculture américaine, axée principalement sur pesticides et brevetage des OGM, intéressante malgré certaines simplifications.

« L’utopie écologique des fermes verticales » (Les Echos)
Cet article des Echos évoque la vision d’un universitaire américain : « Dans (des) « fermes verticales », hermétiquement closes, le contrôle de toutes les variables de l’environnement éliminerait le recours aux pesticides, et la consommation d’eau serait réduite grâce à la culture hydroponique – les plantes étant irriguées par une solution leur apportant nutriments et sels minéraux. ». Cependant « ce concept futuriste n’est pas exempt de critiques ». Un projet analogue a déjà été évoqué dans lesInfos0802.

Pour sourire : Le principe de précaution expliqué aux enfants (L Berthod)
Pour Laurent Berthod, « C’est très simple : le principe de précaution est un principe Shadok ».
La preuve en image
. Visitez également le blog de L Berthod.