Divers, Veille sociétale

Pierre Rabhi : décroissant, gourou et… homme d’affaires

04 Sep 2014

1409pierre-rabhi Toute la sphère alter et environnementaliste admire Pierre Rabhi, personnage médiatique et pourtant modeste et sympathique. « Poète paysan », promoteur inlassable de l’agroécologie, défenseur de la fécondité de la terre et du vivant, etc. Comme l’écrit Yann Kindo dans « Contre Pierre Rabhi (et qu’Althusser repose en paix.) » sur son blog résolument à gauche : « Comment oser ne pas être un admirateur de Pierre Rabhi? »

L’article de Y Kindo commence par une digression sur Louis Althusser qui n’intéressera pas particulièrement les lecteurs de ForumPhyto. Cette digression jette une lumière crue sur la dérive de la gauche d’aujourd’hui : « Althusser, ça avait  une autre gueule que Rabhi, dans le rôle du maître à penser inconsistant. On en est là… »

Le reste de son article liste les « raisons pour lesquelles il vaut la peine [pour Y Kindo et la gauche] de se positionner « contre  Rabhi », quitte à peiner les croyants qui l’idolâtrent aveuglément. »
– « D’abord, il faut combattre Rabhi comme on combat toutes les religions, comme autant d’opiums du peuple et de superstitions archaïques. […] Invoquer les esprits pour leur demander d’envoyer la pluie ou le soleil pour aider les plantes à pousser, ça reste fondamentalement ça, l’agriculture à la Rabhi. »
Pierre Rabhi, bien qu’il s’en défende, est un gourou. « On est frappé par le côté essentiellement affectif de ces remarques, et par l’incapacité des laudateurs à discuter le moins du monde de quoi que ce soit d’un peu précis et de tangible en dehors des grandes considérations creuses (et souvent  misanthropes) sur le thème « l’humanité est méchante, heureusement que vous nous montrez la voie de la bonté »
« Quant au contenu du « message » de Rabhi, il est sidérant de vide et de nullité ». Parce qu’au fond, son message se résume à : « aimez-vous les uns les autres, serrez-vous un peu la ceinture pour votre bien et remettez-vous en au divin pour le reste. Mais surtout, pas de lutte des classes, hein, ça c’est pêché ! » Pierre Rabhi « s’accommode très bien du capitalisme et du pouvoir de la bourgeoisie, ce qui doit expliquer pourquoi il est le « penseur » « radical » préféré des bourgeois et du show-bizz. »
– Et d’ailleurs Rabhi le dit clairement : « L’argent, je ne le diabolise pas. On en a tous besoin, moi le premier. » Comme l’écrit Y Kindo : « Parce que la sobriété heureuse de Rabhi, pour qu’elle puisse se répandre, il faut quand même que de riches mécènes plus heureux que sobres viennent lui donner un petit coup de pouce. » : Editions Actes Sud, Point Afriques Voyages (une agence de voyages), Charles Kloboukoff, patron de Léa Nature groupe international pesant plus de 200 millions €, François Lemarchand, fondateur des magasins Nature et Découvertes, Jacques Rocher, héritier du groupe Yves Rocher, Constance de Polignac, apparentée à la famille des Grimaldi de Monaco…
Sans parler des ventes de livres et de DVD, de la fondation Pierre Rabhi, des conférences, des stages payants dans la ferme modèle…

Conclusion de Yann Kindo à laquelle on ne peut que souscrire : « L’interview de Médiapart avec Pierre Rabhi était titrée selon ses mots : « Le développement durable est une mystification ».
Le développement durable, je sais pas.
Mais ce dont je suis sûr, c’est que Pierre Rabhi est une mystification. »

Lire l’intégralité de l’article qui est riche de détails.

Y Kindo signale également « Le cas Rabhi nié » sur le blog de Joseph G. Cet article est essentiellement centré sur l’insignifiance de Pierre Rabhi, son aspect « à côté de la société » plutôt que réellement partisan du changement, son « curieux rejet systématique de la modernité dans son ensemble » : « De fait, il ne lutte pas, ni ne résiste, il s’éloigne juste, là ou il n’y a personne, signe à la rigueur quelques appels ou rejoint quelques tribunes. »
La conclusion de Joseph G. : « Un prêche et ça repart, comme le sermon du dimanche des temps anciens pour mieux supporter l’injustice de la semaine. Il parle doucement, positive toujours,  nous fait juste du bien dans l’instant, parce qu’il ne nous dérange pas finalement, il nous calmerait même, un des rares que nous n’ayons pas à craindre, contrairement à la troïka aux portes du pays, aux amis de l’ordre blanc, aux religions liberticides ou aux recommandés dans la boite aux lettres. »

Pour aller plus loin :

« L’agriculture de Pierre Rabhi » (conférence vidéo) permet de se faire une idée du discours habituel de Pierre Rabhi. Attaque contre les pesticides et engrais à partir de 2mn30s ; Référence positive à Rudolf Steiner, vitalisme, etc. à partir de 5mn ; Influence des planètes, des « énergies subtiles, qui sont vibratoires », etc. à partir de 6mn20s.

« « Terre et Humanisme » : notre visite chez des agroécologues ardéchois », AFIS Ardèche, 2012
Cet article, déjà mentionné ici sur ForumPhyto, démonte le fonctionnement du Mas de Beaulieu, vitrine de l’Association Terre & Humanisme promue par Pierre Rabhi

« Agroécologie : quand Bastamag voit ce qu’il croit »,Yann Kindo, 2012, où Y Kindo dénonce et démonte un reportage de complaisance de Bastamag au même Mas de Beaulieu.
Il compare le processus à « L’illusion de socialisme mise en place par le régime bureaucratique [qui] était suffisamment forte pour duper le visiteur crédule ou « complice » ».