A la Une, Divers, Veille sociétale

La parole au grand Satan Monsanto…

11 Jun 2015

1506Brandon-Mitchener-dircomm-Monsanto Sous le titre « Monsanto : peur des pesticides ‘une conspiration française’ », consoGlobe, revue consommation grand public, publie une longue interview (3 pages) de Brandon Mitchener, Directeur des communications pour l’Europe et le Moyen Orient de Monsanto. Il faut bien sûr garder un œil critique sur ses affirmations. Mais elles ont le mérite de ne pas être de langue de bois, d’être très concrètes… et de changer du discours que l’on voit habituellement sur le diable Monsanto.

Exemple du fond et de la forme de son discours, à propos de la peur de Monsanto entretenue par certaines ONGs :
« Il y a deux types d’organisations qui propagent ce mythe. L’une ce sont les ONGs, « l’industrie de la protestation ». La manière dont ils génèrent leurs revenus, c’est en faisant peur aux gens, et ensuite en disant aux gens « envoyez-nous votre argent et nous vous protégerons ». Tenez, un exemple très réel : près de notre siège en Suisse, Greenpeace Suisse distribue des tracts dans les boites aux lettres des gens avec des slogans simples du type « sauvez les abeilles, Monsanto tue les abeilles, envoyez nous de l’argent ». Ce sont des campagnes faites de toute évidence pour faire peur aux gens.
Et puis il y a un autre type d’acteur : ce sont les grands distributeurs de produits bio, y compris les très gros, comme Carrefour et Auchan, qui ont fait la promotion de cette peur des pesticides, pour promouvoir les aliments bio, qui font une meilleure marge. C’est meilleur pour leurs résultats ! Les campagnes sont presque toutes issues de sociétés avec des intérêts dans le bio.
Carrefour et Auchan ont fait la promotion de cette peur des pesticides. Par exemple, vous prenez l’étude Seralini(3) qui prétendait que les produits Monsanto causaient le cancer chez les rats de laboratoire. Elle a été financée par Carrefour et Auchan. Et publiée – je ne crois pas aux coïncidences – le même jour que Carrefour lançait une nouvelle gamme de produits bio. Aux Etats-Unis, il y a une campagne gérée par un producteur de lait du Wisconsin, contrôlé par Danone… Vous pouvez parler d’une conspiration française ! »

Parmi les autres sujets abordés : Monsanto et les journalistes, les OGM, l’activité de Monsanto en Europe, le bio, l’activité abeilles (par le rachat de la ferme Beeologics), les perspectives concernant le glyphosate après son classement comme cancérigène probable par le CIRC, agence de l’OMS.

A lire.