Europe et international, Union Européenne

Usages orphelins : La filière agricole européenne mobilisée

21 May 2014

1212logo10organisationUE La filière alimentaire européenne alerte une nouvelle fois les autorités de l’UE : « Des solutions phytosanitaires sont nécessaires de toute urgence pour préserver la sûreté et la diversité des produits agro-alimentaires dans l’UE » (en français, in English, en español)

Dans leur communiqué de presse, 10 organisations professionnelles soulignent que le rapport de la Commission Européenne sur la création d’un fonds européen pour les produits dits d’utilisation mineure  va dans la bonne direction. Ce rapport, très attendu, publié en février 2014 et discuté lors du Conseil du 19 mai 2014 (voir ici),  « ne va pas assez loin et laisse de nombreux problèmes sans réponse ».

Selon Pekka Pesonen, Copa-Cogeca, « Le manque de solutions phytosanitaires appropriées compromet non seulement la compétitivité (des filières concernées) […], mais il met en outre en péril la capacité du secteur à prévenir et contrôler les organismes nuisibles émergeants, l’emploi que le secteur génère et surtout, la diversité des produits agro-alimentaires européens de haute qualité. »

Pour Jean-Charles Bocquet, ECPA (firmes phytosanitaires), « l’on parle certes  de « cultures mineures » mais elles revêtent une importance majeure pour l’économie européenne et les consommateurs »

Jean-Bernard Bonduelle, Profel (légumes transformés), a lui insisté sur la nécessité de « trouver de toute urgence des solutions pour rendre possible une reconnaissance mutuelle des produits phytosanitaires entre les Etats membres de l’UE pour les cultures spécialisées »

L’exemple des Etats-Unis a montré que chaque dollar investi dans leur programme pour les usages mineurs (« IR4 ») apporte un bénéfice économique de 500 dollars !