Europe et international, Pour aller plus loin

Les usages orphelins dans l’UE et hors Europe

10 Jun 2011

Au préalable :
Dans le monde entier, du fait de l’extrême variété des fruits et légumes et des faibles surfaces agricoles qui leur sont consacrées, les producteurs de fruits et légumes doivent faire face à des usages orphelins : des bio-agresseurs des cultures impossibles à combattre efficacement en respectant la réglementation.
La résolution de la question des usages orphelins est cruciale pour assurer la transparence, la confiance, la sécurité et la qualité dans les échanges. De nombreuses initiatives des pouvoirs publics et des parties prenantes de la filière visent ce but.

Les programmes sur les usages mineurs dans le monde

IR-4 (Interregional Research Project No.4) aux USA est un programme américain qui, depuis plus de quarante ans, regroupe les Instituts de recherche, les Pouvoirs Publics, et les organisations professionnelles, pour prioriser les demandes, accélérer les expérimentations nécessaires et obtenir les homologations nécessaires pour les cultures spéciales (en général mineures). Son modèle est reconnu par de nombreux partenaires internationaux. Au Canada, le MUPP (Minor Use Pesticide Program), plus récent, fonctionne sur le même principe.

En Australie, le programme usage mineur est soutenu par un partenariat public privé.

Les collaborations internationales

Le 4 novembre 2009, Copa-Cogeca et 7 autres organisations de la filière alimentaire, ont établi un consensus sur 4 points clefs :

– La protection des cultures spéciales : Les autorisations en usages mineurs permettent la protection des cultures spéciales essentielles pour une nourriture de qualité, saine et abordable pour tous les consommateurs. C’est la santé publique qui est ici directement concernée.

– Une plus grande coordination : Il y a besoin de groupes de travail spécifiques européens et de cellules de coordination pour veiller à la question des usages mineurs et trouver des solutions communes pour les cultures spéciales.

– Une étape pour une meilleure coopération : La conférence du 4 novembre 2009 étant une première étape, tous les acteurs, publics et privés, doivent coopérer plus largement, y compris avec les pays tiers.

– Fonds usages mineurs : Le programme IR-4  (USA) est un excellent modèle qui a fait ses preuves et a permis un « retour sur investissement ». Une approche similaire pourrait être bénéfique en Europe. Il est nécessaire d’établir sur le même principe un fonds de promotion sur les usages mineurs.

ForumPhyto contribue à faire connaître ces différentes initiatives dans la filière française fruits et légumes.

L’essentiel

Concernant les usages orphelins (souvent des usages mineurs dans des cultures de spécialité), les pouvoirs publics et les organisations agricoles, aux niveaux national, européen et mondial,  travaillent en commun pour apporter des solutions aux producteurs.
La mobilisation de la filière est de première importance pour que la recherche de ces solutions reste une priorité des autorités.

 

Quelques documents essentiels sur le sujet :

Conclusions de la conférence de 8 organisations européennes du 04 Novembre 2009 : 091104Conclusions.pdf (in English)

ForumPhyto PointsChauds0904 de novembre 2009  sur la conférence de Bruxelles de 8 organisations :  PointsChauds0904

Pour aller plus loin, voir Réglementation / Pour aller plus loin / usages-orphelins-facteurs-positifs-facteurs-aggravants/