A la Une, En France, Réglementation

Ecophyto V2 : Les organisations fruits et légumes écrivent à Stéphane Le Foll

28 Jan 2015

Suite au rapport du député Dominique Potier, Stéphane Le Foll s’apprête à rendre publique sa décision concernant l’évolution du Plan Ecophyto.

Les organisations professionnelles fruits et légumes ont écrit au ministre pour faire part de leurs attentes.
Voir la lettre ouverte envoyée par Légumes de France, FNPHP et Felcoop
Voir le modèle des lettres envoyées par les principales Associations d’Organisations de Producteurs.
Voir quelques exemples des lettres mises en forme : Présentation Gefel, Lettre Gefel, Lettre Cerafel, Lettre ANPP, Lettre AOP Tomates-Concombres, Lettre AOP Carottes de France, Lettre AOPs Pêches Nectarines de France et Abricot de France, Lettre AOP Prunes, Lettre ANP Noisettes et Noix
L’envoi de ces lettres a été clairement affiché comme en cohérence et en appui de la lettre syndicale.

Malgré le désaccord de fond sur le bilan des premières années d’Ecophyto et sur le maintien des seuls objectifs de réduction en volume, toutes ces organisations reconnaissent des points positifs au rapport Potier.
Elles souhaitent rappeler au Ministre Stéphane Le Foll de bien prendre en compte les points positifs présents dans le rapport Potier qui sont de première importance pour mobiliser les producteurs, éviter les distorsions de concurrence et pour l’existence même de productions qui, sinon, sont en train de disparaître très rapidement :
L’amélioration des agro-équipements.
– L’élaboration d’objectifs basés sur des critères d’impact environnemental et de santé.
– La résolution de la question des usages orphelins, impasses techniques ou, le plus souvent, réglementaires, qui sont une entrave majeure à la réussite du plan.
– Alors que l’harmonisation européenne est complète en matière de résidus, de substances actives et de marché des produits alimentaires, les homologations restent pour l’instant nationales, générant des distorsions de concurrence inacceptables. Il faut aller  au contraire vers une harmonisation européenne effective.

A noter que, sous le titre « Pas d’Ecophyto 2 ! (AGPM) », La France Agricole mentionne la position de l’AGPM (producteurs de maïs) : « Les chocs de compétitivité et de simplification, tant prônés par le gouvernement, deviennent l’urgence pour redonner une vision d’avenir aux producteurs. Et surtout, pas de nouvelle contrainte, à commencer par Ecophyto 2 ! »

Pour aller plus loin :
« Les premières années du plan Ecophyto : un échec ? vraiment ? »
« Pesticides, agro-écologie et Ecophyto V2 : le rapport de Dominique Potier »

1411Ecophyto