Documentation d'actualités, Réglementation

Réglementation phytosanitaire et usages orphelins au Séminaire GIRPA

11 Jul 2014

Mi-avril 2014, le GIRPA, laboratoire d’analyses de résidus a organisé un séminaire avec des interventions riches et une assistance nombreuse : administration, firmes phytosanitaires, chercheurs et techniciens de la profession. Toutes les questions liées aux produits phytos, à leur utilisation et à leurs résidus ont été abordées, spécialement concernant les aspects règlementaires.

L’ensemble du séminaire fait l’objet d’un article pour les membres (identifiant et mot de passe nécessaires)

PY Communal, directeur du laboratoire GIRPA a présenté le laboratoire et ses activités.

La question des usages orphelins, en particulier en fruits et légumes était un des points essentiels du séminaire, que les exposés suivants ont contribué à éclairer :

Le nouveau catalogue des usages, par Jean-Claude Malet, DGAL. Même s’il présente quelques limites, le nouveau catalogue des usages, en regroupant des usages et des bio-agresseurs, permet de résoudre un nombre significatif d’usages orphelins.

Les usages mineurs : le travail de la Commission Usages Orphelins en France, le travail en collaboration au  niveau européen, par Jean-Claude Malet, DGAL

Les évolutions réglementaires : quelles conséquences pour l’agriculture ? par Philippe MichelUIPP (firmes phytosanitaires).

Les réponses de l’agro-alimentaire face aux évolutions concernant la protection phyto, par François Létissier, Groupe Bonduelle

Usages Orphelins : Attentes et actions des organisations de producteurs en fruits et légumes par Jean-François Proust, ForumPhyto. Cette présentation a fait l’objet d’une intervention complémentaire pour souligner l’extrême urgence de la question des usages orphelins et la nécessité de ne pas laisser les producteurs seul face à ces impasses : « La seule vraie solution est bien sûr la priorisation et l’accélération des procédures, et au bout du compte l’homologation. Mais, pour les usages clefs, les producteurs et leurs responsables professionnels ont besoin de solutions maintenant. Besoin et maintenant.
L’administration a pris la mesure de l’importance de la question des usages orphelins. Le travail est en cours. Les OPs le reconnaissent et le soutiennent. L’administration doit maintenant mieux prendre la mesure de l’extrême urgence de la situation, et agir en conséquence.
Pour cela on peut s’appuyer sur un point fort réglementairement et politiquement : L’Europe, toute l’Europe, rien que l’Europe, aujourd’hui et maintenant. »
140417Girpa2